Le folklore

Oh oui Ouga c’est l’ambiance ! Dhé !!! Mais c’est aussi le son, les bruits de chars, les cireurs de chaussures, les maquis, les grands boulevards, le Fespaco (Festival International de Cinéma et Télévision), la chaleur, les poulets grillés, les gros 4*4 qui côtoient les vélos et les motos....



Le folklore quotidien de la ville

Lens vendeurs ambulants d'eau glacée  Les vendeurs ambulants de café 
Les collecteuses d'ordures ménagères  Les centres privées d'accès aux télévisions 
Les casseurs de granit et ramasseurs de sable  Les vendeurs ambulants d'eau potable 
les vendeurs de cartes téléphoniques   Les vendeurs de cigarettes et de lotus 
Les cireurs de chaussures  Les jeux de maquis et boissons ougalaises 
Les marchands ambulants de sucrerie  Les vendeurs de journaux aux carrefours de circulation  


Visiter Ouaga



Il n’y a pas de très nombreux lieux à visiter à Ouagadougou (musée de la Musique, musée virtuel du Burkina, musée national, cérémonie du faux départ de l’empereur et musée national) mais le principal intérêt de la ville réside avant toute chose dans ce qu’elle est : une ville dynamique qui possède une ambiance fantastique et une population extrêmement conviviale et accueillante.

Voilà pour la capitale du Burkina, qui, comme de nombreuses capitales du monde entier, est entourée de sa banlieue. En Afrique Centrale, le terme de « banlieue » existe peut car en périphérie des grandes villes se trouvent toujours le début du monde rural, composé d’une multitude de petits villages extrêmement peuplés.