Economie, industrie et population

Situation géographique

La ville se situe à peu près au centre du pays dans la province de Kadiogo. A environ 300 kms au nord on rejoint les portes du désert et on est tout prêt du Niger et du Mali. C’est une ville sahélienne, la température y est donc élevée et l’eau rare.

Ouaga compte 30 secteurs et 17 villages pour 5 arrondissements : Baskuy, Bogodogo, Boulmiougou, Nongr Maasom et Sig Noghin. Chaque arrondissement est dirigé par un maire élu et dispose des mêmes attributions que les autres communes à l’exception du budget.




 

L'industrie en ville

La ville a peu d’industrie, développée principalement dans les domaines agroalimentaires et textiles. Pour les transports, un aéroport international est en place et la ville est le terminus d’une voie ferrée exploitée par la Sitarail en provenance d’Abidjan et des routes vers Lomé, Bamako, Niamey et Accra.

Les habitants de Ouagadougou apprécient de circuler en deux roues mais également par obligation pour le coût des transports. Le parc national de motos est estimé à 600 000 motos et plus de 50 000 motos sont mises sur le marché chaque année.
La croissance rapide de la population, dans une région défavorisée par la nature, pose de graves problèmes d’approvisionnement en électricité mais également en eau potable et le coût de la construction de barrages et de centrales est si élevé que la situation ne risque pas de s’améliorer de sitôt.



La population ouagavilloise



Ouagadougou est une ville fantastique, mais peut être le saviez vous déjà ! ! ! Pourtant il faut attendre la nuit pour voir la ville s’animer peu à peu et se rendre compte du fait que les Ouagalais ne sont vraiment pas casaniers et aiment bien le mouvement et l’ambiance.

L’heure à Ouaga, n’est pas la même qu’en Europe ou qu’en Amérique. Elle passe lentement, elle est approximative et elle est plus ou moins respectée. Une illustration : lorsque vous demandez l’heure à un Ouagalais, il ne répondra pas qu’il est 16h40, il vous dira qu’il est "5h00 moins" (sous entendu : "moins un certain nombre de minutes")

Les heures de rendez-vous n’en sont d’ailleurs pas toujours respectées. Il n’est pas rare d’arriver à un rendez vous avec deux ou trois heures de retard ! Mais ne prenez pas ça pour un évènement systématique car certaines personnes sont très ponctuelles... C’est l’aléa de Ouaga.

Sinon, élément pratique : l’heure au Burkina Faso est celle du méridien de Greenwich (GMT ou Temps universel). Lorsqu’il est midi à Ouagadougou, il est 13 h à Paris (GMT + 1, horaire d’hiver) ou 14 h (GMT + 2, horaire d’été).

Enfin, concernant les horaires de travail et d’ouvertures des bureaux : en général, les bureaux (Office de Tourisme, banques, administrations,...) sont ouverts à partir de 7 h ou 7 h 30 jusqu’à 12 h 30 (c’est l’heure de "la descente" comme on dit à Ouaga). Il y a ensuite une coupure jusqu’à 15h00 pour éviter de travailler pendant la grosse chaleur. La vie reprend ensuite jusqu’à 17h30. Les commerces sont souvent ouverts un peu plus tard, jusqu’à 18h30 ou 19h00.