Histoire et géographie

Le Burkina Faso, également appelé Burkina, anciennement Haute Volta, est un pays d’Afrique de l’Ouest. Il est limitrophe de six pays : le Mali au Nord, le Niger à l’est, le Bénin au sud est, le Togo et le Ghana au sud et la Côte d’Ivoire au sud ouest.

Ses habitants sont les burkinabé (mot invariable) et sa capitale est Ouagadougou, situé au centre du pays. Le Burkina Faso est membre de l’Organisation des Nations Unies, de l’Union Africaine et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Ancienne colonie française, la Haute Volta obtient l’indépendance en 1960. Le nom actuel du pays date du 4 août 1984, sous la présidence du révolutionnaire Thomas Sankara. Il signifie la patrie des hommes intègres en langues locales mooré.

C’est une combinaison dans les deux langues principales du pays (le mooré parlé par les Mossi, ethnie majoritaire du Burkina et le bamanankan ou « langue des Bambara » parlée dans la sous région ouest africaine). Burkinabé qui désigne l’habitant homme ou femme est en foulfouldé, langue parlée par les Peuls, peuple éleveurs nomades également présents dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest.

Le président actuel, Blaise Compaoré, est au pouvoir depuis 1987 à la faveur d’un coup d’état au cours duquel son prédécesseur et frère d’armes, Thomas Sankara, a été tué. La Constitution du 2 juin 1991, adoptée par référendum, a instauré un régime semi présidentiel ouvert au multipartisme où le président est élu par le peuple pour cinq ans au scrutin à deux tours et où l’Assemblée Nationale est la seule instance du pays.

Le territoire du Burkina Faso est réparti en 45 provinces subdivisées en 350 départements, 47 communes de plein exercice dirigées par des maires élus et 8000 villages environ. La langue officiel est le français mais de nombreuses langues nationales sont parlées dont les plus courantes sont le Mooré, le Dioula et le Foulfouldé.

Le Burkina est un pays plat où l’altitude moyenne ne dépasse pas 400 mètres. Il possède deux grands types de paysages dont une pénéplaine qui recouvre la plus vaste partie du pays et un massif gréseux qui occupe le sud ouest. Peu élevé et relativement arrosé, le pays a un réseau hydrographique assez important où les cours d’eau se rattachent à trois bassins principaux : la Volta, la Comoé et le Niger.

Le Burkina possède un climat tropical de type soudano sahélien avec deux saisons très contrastées : la saison des pluies et la saison sèche durant laquelle souffle l’harmattan, un vent chaud et sec, originaire du Sahara. La saison hivernale est très courte entre juin et septembre et la saison sèche dure environ 8 mois, d’octobre à juin. Sur ces deux saisons, la température varie entre 16° et 45° mais la rareté et la mauvaise répartition des pluies provoquent des migrations de plus en plus fortes des populations du nord et du centre vers les villes, le Sud ouest du Burkina et la côte.